search instagram arrow-down

Suivez-moi sur Facebook

Instagram

Une magnifique soirée hier 💕
De beaux cadeaux qui attendent de petits chanceux 🍀💕
Est-ce que je suis crédible en mode "Top Gun" ? Avec ma super belle casquette violette ? Tom Cruise n'a qu'à bien se tenir !
Longtemps j'ai cru que le bonheur c'était d'avoir un destin tout tracé, sans problème, avec une belle maison au bord de la mer. Longtemps j'ai cru que le bonheur, c'était arrêter de pleurer, ou du moins de tristesse. D'ailleurs, une grande partie de ma vie, je ne comprenais pas les personnes qui pleuraient de joie. Ce mécanisme m'était étranger et je pensais que cela m'était impossible. Pleurer ? Oh ça oui, j'en ai versé des larmes, mais de joie ? Alors là c'était pour moi incohérent. Je me souviens avoir pleuré des dizaines de minutes entières dans mon parking souterrain, seule dans ma voiture, parce-que je ne voulais pas rentrer chez moi. Je me souviens avoir pleuré des heures, dans le métro sur le trajet du retour du travail. J'en ai versé des larmes en essayant d'éponger mes dettes et de régler mes problèmes de genou qui me prenaient énormément de rêve et d'énergie. Mais mon premier pèlerinage m'a fait voir les choses différemment. Mon premier pèlerinage m'a appris que mon plus beau bonheur peut venir de mon regard. Il peut venir de mon élan et de la beauté que je pouvais trouver dans le faite de manger une amande fraîche, partagée sous un abri-bus sous la pluie avec un étranger qui ne parlait pas ma langue. Je n'avais rien. J'étais heureuse. Et ce jour là, j'ai pleuré. Le bonheur ne se valide pas par les parents, la famille ou les collègues. Il ne se valide que par toi. Aussi, la bonne question ce n'est pas de savoir pourquoi tu n'es pas heureux, mais plutôt de savoir, pourquoi tu ne valides pas ton bonheur ? Si tu veux en savoir plus, clique sur le lien: https://aurelie-delgado.com/mon-enseignement/
Ce soir, live Facebook à 17H pour un soin énergétique collectif 💚
Pourquoi pas prendre ce que la nature nous offre pour aller mieux ?